mercredi 30 décembre 2015

TAG Adieu 2015 !


Quel est pour vous...?

1. Votre lecture préférée de l'année,
Pas facile de se décider, car il y en a eu plusieurs : la relecture des Harry Potter, Phobos, 14-14 et The Book of Ivy. 
2. Votre plus grande déception de l'année,
Sans hésiter, la Face Cachée de Margo !
3. Le meilleur roman Pocket Jeunesse que vous avez lu en 2015,
Je n'ai quasiment pas lu de Pocket Jeunesse cette année (Shame on me!), mais pour rester dans la même éditions, je dirai Un avion sans elle de Pocket.
4. Le livre dont vous avez le plus entendu parler (que vous l'ayez lu ou non),
Je ne l'ai pas encore lu, mais je compte bien le découvrir très prochainement : Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers. 
5. Votre plus belle surprise,
Phobos de Victor Dixen.
6. La meilleure suite,
Ben étant donné que je n'ai lu qu'une saga... (relecture qui plus est) : Harry Potter !
7. Le 5ème livre lu,
How to love.
8. La meilleure rencontre liée aux livres (auteurs/blogueurs/éditeurs...),
Marc Lavoine!
9. Le premier coup de cœur de 2015,
Un avion sans elle de Michel Bussi. 
10. Le dernier coup de cœur de 2015,
Phobos.
11. Le roman que vous attendiez le plus,
La Sélection !
12. Le dernier roman que vous avez acheté et lu en 2015,
Dans les bois, de Harlan Coben!
13. Le roman le plus émouvant,
Il y en a deux : Love letters to the dead et 127 heures!
14. Le roman le plus drôle,
Harry Potter ?
15. Le livre le plus attendu de 2016,
La suite de la Sélection!


Et voilà ! Merci pour ce TAG, signé PKJ ;)

samedi 14 février 2015

Nouvelles acquisitions :)


Résumé :

"Un couple amoureux dans les eaux turquoise de l’île de La Réunion. Farniente, palmiers, soleil.
Un cocktail parfait. Pourtant le rêve tourne au cauchemar. Quand Liane disparaît de l’hôtel, son mari, Martial Bellion, devient le suspect n°1. D'autant qu’il prend la fuite avec leur fille de six ans. Barrages, hélicoptères… la course-poursuite est lancée au cœur de la population la plus métissée de la planète. Et si cette chasse à l’homme, ponctuée de cadavres, dissimulait la plus redoutable des manipulations ?"
Source : Quatrième de couverture du livre

448 pages








Résumé :

"Le Dôme : personne n’y entre, personne n’en sort. A la fin de l’automne, la petite ville de Chester Mill, dans le Maine, est inexplicablement et brutalement isolée du reste du monde par un champ de force invisible. Personne ne comprend ce qu’est ce dôme transparent, d’où il vient et quand – ou si – il partira. L’armée semble impuissante à ouvrir un passage tandis que les ressources à l’intérieur de Chester Mill se raréfient. Big Jim Rennie, un politicien pourri jusqu’à l’os, voit tout de suite le bénéfice qu’il peut tirer de la situation, lui qui a toujours rêvé de mettre la ville sous sa coupe. Un nouvel ordre social régi par la terreur s’installe et la résistance s’organise autour de Dale Barbara, vétéran de l’Irak et chef cuistot fraîchement débarqué en ville…"
Source: Livraddict.

840 pages

Un avion sans elle



Résumé :


" 23 décembre 1980. Un crash d'avion dans le Jura. Une petite libellule de trois mois tombe du ciel, orpheline. Deux familles que tout oppose se la disputent. La justice tranche : elle sera Emilie Vitral. Aujourd'hui, elle a 18 ans, la vie devant elle mais des questions plein la tête. Qui est-elle vraiment ? Dix-huit ans que Crédule Grand-Duc, détective privé, se pose la même question. Alors qu'il s'apprête à abandonner, la vérité surgit devant ses yeux, qu'il referme aussitôt, assassiné. Il ne reste plus qu'un vieux carnet de note, de souvenirs, et Marc, son frère, pour découvrir la vérité..."


Auteur : Michel Bussi
Editions : Pocket
Date de parution : 2012
Pages : 573


Mon avis :


      J'avais entendu pas mal d'échos positifs sur l'auteur Michel Bussi et ses œuvres, et notamment sur le livre Un avion sans elle. Je suis du genre un peu méfiante, car, lorsque j'en entends pas mal parler et que j'entends énormément d'éloges sur un livre, en général, j'en attends alors beaucoup du roman, et je suis souvent déçue ! Mais, je peux vous dire d'emblée : ça n'a absolument pas été le cas pour Un avion sans elleNon, puisque ce livre a été une révélation pour moi ! Un vrai coup de cœur !

Dans ce roman thriller/policier, on retrouve Crédule Grand-Duc, un détective privé, qui mène une enquête depuis bientôt dix-huit ans, à la suite d'un crash d'avion qui a eu lieu en 1980, En effet, un seul bébé a été retrouvée sur le Mont Terrible, lieu même de l'accident d'avion, alors qu'il y avait pourtant deux bébés à bord. Qui donc est ce bébé, surnommée "Libellule", la seule survivante de ce crash d'avion Istanbul-Paris ? Emilie Vitral ou Lyse-Rose Carville ? La justice a tranché, mais pourtant personne n'a la certitude de l'identité de cette petite fille. Au début du livre, on se situe en 1998, où le détective Grand-Duc a retracé dans un carnet les différents éléments qu'il a appris au cours de ces longues années d'enquête. Considérant cette affaire comme un échec pour lui, n'ayant pas réussi à démêler le vrai du faux, il s'apprête à se tirer une balle dans la tête, mais mais, car il y a un mais ! Il trouve alors la solution au mystère. Bien-sûr, nous ne saurons l'issue de cette affaire qu'à la toute fin du roman. ll va alors confier son carnet de notes à Emilie, la Libellule, qui va elle-même le donner à Marc, puis celle-ci "s'en va", pour une raison assez mystérieuse que nous connaîtrons ensuite. 
Nous allons alors, nous lecteurs, suivre tout au long du roman Un avion sans elle, l'enquête de ces dix-huit dernières années à travers les notes de Crédule Grand-Duc. Mais pas seulement. On retrouve aussi dans cette œuvre, des allers-retours, entre le présent et le "passé. Le présent se déroulant du point de vue des différentes protagonistes, dont le principal est celui de Marc Vitral, le frère d'Emilie, dite Lylie, ou la "Libellule".

Alors que dire, que dire de ce roman.... Eh bien, oui, je peux dire qu'il est tout simplement génial ! Ce livre est clairement et tout simplement un coup de cœur ! Le déroulement de l'intrigue est très bien mené et bien ficelé. Je n'avais pas envie de lâcher ce roman une seconde ! Michel Bussi a réalisé un vrai coup de maître ! Chapeau bas, franchement ! J'ai été vraiment agréablement surprise de ma lecture, mais aussi de l'auteur. Il a ce don particulier de nous maintenir en haleine du début à la fin ! Vraiment, le suspense est à son comble jusqu'aux dernières pages de l'oeuvre. Il nous "balade" tout au long du roman, et je trouve ça vraiment excellent ! C'est un auteur talentueux que je suis heureuse d'avoir découvert ! Je sais à présent que je ne vais pas hésiter à me tourner vers ses autres livres, et à les acheter avec plaisir ! Je comprends maintenant son "succès" et sa montée grandissante, et c'est totalement justifié et mérité.

Bon, sinon, pour en revenir à Un avion sans elle : j'ai énormément apprécié le style d'écriture : les mots sont simples. Attention, ce n'est pas du tout péjoratif, au contraire. La lecture du livre est très fluide. On a quand même à faire à une bonne brique de 573 pages, et pourtant ce roman se lit très facilement, et rapidement ! Je tournais, tournais les pages, et je retournais encore des pages sans m'en rendre compte. Quelques fois durant ma lecture, je regardais où je me situais dans les pages. Et à chaque fois je me disais : déjà ! J'avais lu 100 pages sans m'en rendre compte. Et ça s'est produit de cette manière tout au long de ma lecture. 

En ce qui concerne l'intrigue, on échafaude des théories au fur et à mesure des pages, qui sont vite balayées ! Je me suis posée la même question tout au long de l'oeuvre : mais qui est Libellule ? Qu'est-ce qui s'est vraiment passé ? D'autres questions s’additionnent au fur et à mesure que le récit avance. Je n'en pouvais plus, je voulais connaître le fin mot de l'histoire ! Et les réponses aux questions sont ... à la fin du roman. Et oui, pour les impatients, comme moi, il faudra patienter jusqu'à la fin ! Mais on trouve vraiment toutes les réponses à nos questions, et ça, j'ai bien apprécié. 
Mais vous allez me dire, on ne s'ennuie pas, on ne se lasse pas, si toutes les informations ne sont révélées qu'à la toute fin ? Pour ma part, je dirai : pas du tout ! Car même s'il faut vraiment attendre les dernières pages de ce thriller pour connaître enfin ce qui s'est passé, on ne s'ennuie pas une seule minute en le lisant ! Au connaître ! J'ai lu ce livre en à peine deux petites soirées. Comme je l'ai dit au-dessus, je voyais les pages défiler sans m'en rendre compte ! C'est vraiment une lecture captivante, mais ce que j'ai aimé aussi, c'est me poser des question, et moi aussi participer à l'enquête. Je n'avais RIEN vu venir. Ah si, hormis une petite chose. SPOILERS, pour ce qui ne veulent pas savoir : Le fait que Lylie ne soit pas présente dans l'avion, que ce ne soit ni Emilie Vitral, ni Lyse-Rose Carville. Ça je l'avais vu venir dès le départ, d'autant plus que le titre, qui est superbement et subtilement bien trouvé d'ailleurs, m'avait mise sur cette piste.
Et les révélations finales ne m'ont pas déçues au contraire ! Car on pourrait penser qu'à force de trop faire languir le lecteur, le final ne sera pas aussi spectaculaire qu'on peut l'imaginer. Mais non, j'ai trouvé ces révélations finales bien pensées, simples et pas du tout surréalistes. Et je me suis même dis : mais pourquoi n'y ai-je pas pensé ? 

Par ailleurs, j'ai beaucoup aimé au cours cette lecture l'alternance, entre le "passé" (les notes du détective sur les années d'enquête), mais aussi ce qui se passe du point de vue des différents protagonistes : Marc est le principal, mais on suit la narration aussi du point de vue de Crédule Grand-Duc, Malvina, Lylie, Mme Carville, ou encore Mme Vitral. J'ai aimé l’évolution des personnages au fur et à mesure de ma lecture, la manière dont ils ont été construits. C'est très intéressant, très surprenant. Notamment les personnages de Malvina et de Crédule Grand-Duc. Je ne vous en dis pas plus. Seulement qu'il faut véritablement se méfier des apparences ! J'ai cependant une toute petite chose, mais vraiment minime, qui m'a quelque peu "dérangée" : j'aurais aimé que Lylie intervienne plus dans l'intrigue. Mais, à la fin, on comprend la raison pour laquelle cela n'a pu être possible. Et c'est justifié.

Aussi, j'ai aimé les différents "voyages" dans lesquels nous embarque l'auteur : on ne reste pas figé dans un endroit précis, on voyage à travers la Capitale, à travers l'Est de la France, la Normandie... Clairement j'ai apprécié reconnaître des endroits familiers de ma Normandie ! Mais hormis ce détail, on sent une recherche, un savoir de ces différents endroits de France, très bien détaillés, très précis, comme si l'auteur les connaissait personnellement. 

Je m'excuse de cette chronique un peu brouillonne, un peu répétitive, mais j'ai eu du mal à l'écrire, tant ce bouquin m'a plu. Il n'y a rien, ou presque rien à redire. Ce thriller est époustouflant, captivant. C'est donc, vous l'aurez compris, un livre que je recommande ABSOLUMENT, alors n'hésitez pas, foncez et lisez ce livre incroyablement bien mené et écrit ! 


Citation :
Dix-huit ans que cette histoire me colle aux neurones, comme une petite boule de cervelle rose, mâchée et remâchée, jusqu'à n'avoir plus aucune saveur. Méfiez-vous, vous qui lisez ces pages, que la petite boule de cervelle rose ne se colle pas à vos propres pensées, malaxée par votre imagination, étirée par votre logique. Sans fin. "

Ma note :

 
19/20



lundi 9 février 2015

Plus fort qu'un roc, 127 heures


Résumé :


Le 26 avril 2003, Aron Ralston, 27 ans, se met en route pour une randonnée dans les gorges de l'Utah. Alpiniste expérimenté, il est déjà venu à bout des plus hauts sommets de la région. Là, au fond d'un canyon reculé, l'impensable survient : un rocher se détache au-dessus de lui et emprisonne son bras dans un mur de rocaille. Le voilà pris au piège. 127 heures plus tard, comprenant que les secours n'arriveront pas, il va devoir prendre la décision la plus difficile de son existence...


Auteur : Aron Ralston
Editions : Pocket 
Date de parution : 2011
Pages : 382




Mon avis :

      Lorsque j'ai effectué mes achats à la Fnac, j'ai eu le droit à un livre Pocket offert pour deux achetés. J'avais le choix entre plusieurs romans, et je suis tombée sur le témoignage d'Aron. J'ai tout de suite pris ce livre, et j'avais hâte de le lire. En effet, ce témoignage stupéfiant a été adapté au cinéma en 2011 (avec l'acteur James Franco, qui, au passage, joue divinement bien), et j'avais vu le film à l'époque. J'avais été scotchée par cette histoire incroyable, et très émue par le film, mais aussi par les interviews d'Aron à la télévision. Je connaissais donc bien l'histoire de cet alpiniste hors pair avant la lecture du témoignage mais qu'importe ; j'avais envie de redécouvrir son histoire, non plus visuellement mais à travers les mots de cet homme.

Cette histoire, c'est celle d'Aron Ralson, un ingénieur de 27 ans. Il est passionné d'alpinisme et a décidé d'effectuer une excursion dans le Grand Canyon. Mais, il est pris au piège par un rocher, écrasant au passage son bras droit. Aron évoquera au fur et à mesure les différentes solutions qui s'offrent à lui pour sortir de ce pétrin. Il va mettre au point plusieurs tentatives afin de libérer son bras : au départ, il essaye de soulever la roche et de la pousser. Sans succès. Il creuse ensuite, des heures durant, dans la roche, mais rien n'y fait. Il va ensuite mettre au point un système de poulie pour soulever la pierre, mais c'est un échec. Il pensera également à l'auto-amputation, mais rejettera cette idée, n'ayant pas le matériel pour. Il espère être secouru, et que ses proches lancent un avis de recherche rapidement. Mais il n'a prévenu personne de l'endroit où il se rendait. Rien ne marche, rien n'arrive et les heures et jours passent. Aron n'a alors bientôt plus d'eau, ni de nourriture, et va être obligé de boire sa propre urine. 

J'ai trouvé ce témoignage absolument poignant. Même si je connaissais son histoire, j'ai été retournée par ce témoignage, et la force de caractère d'Aron. La manière dont il a combattu pendant toutes ces heures, c'est à la fois émouvant, et héroïque. Ce témoignage est une leçon de vie, une réflexion sur la vie. Vraiment, après avoir lu ce livre, on se dit : il faut profiter de la vie et de ceux qui nous entourent. Il montre le courage d'un homme, qui même dans une situation terrible, inimaginable, ne lâche pas prise, combat pour revoir ses proches et vivre. Et surtout, se dire que ce qu'Aron a vécu est vraiment réel et non pas fictif, rend ce récit d'autant plus incroyable. Au fil des pages, et notamment à la fin, je me suis dis : Quelle force, quelle volonté de vivre ! Je me suis même demandée tout au long de l'oeuvre si j'aurais pu faire preuve d'autant de combativité à sa place. Non mais vous imaginez, (SPOILERS pour ceux qui ne veulent pas savoir le dénouement) s'auto-amputer le bras ? 

Au cours de cette oeuvre, on ne suit pas seulement le présent de l'auteur, ce qui se passe dans le Grand Canyon. Non. Ce témoignage alterne à la fois le présent dans le Grand Canyon, mais aussi des Flashbacks, sur la vie d'Aron, les études qu'il a réalisé, ses exploits d'alpiniste, et les différentes péripéties qu'il a pu vivre ces dernières années; son parcours en somme. Ce qui peut constituer, à mon avis, à la fois un atout, comme un point négatif. Effectivement, je vous avouerai que ces retours en arrière sont les parties du roman qui m'ont le moins plu. On note quelques longueurs dans le récit détaillé de ces flashbacks. Certes, j'ai trouvé certains passages utiles à son témoignage, nous permettant de mieux comprendre qui est Aron Ralston, et comment il s'est construit; ils sont nécessaires au témoignage. Mais... certains passages étaient, pour ma part, trop détaillés. Il nous perd parfois dans la description des lieux et des outils utilisés. Heureusement, une carte est présente en début d'ouvrage ainsi qu'une photo avec ses différents outils, ce qui nous permet de mieux faire le lien avec ces propos. Cependant, il utilise des termes techniques, en rapport avec l'alpinisme, ce qui n'est pas forcément simple à comprendre et à imaginer, ce qui peut paraître un peu déroutant. Aussi, il décrit, selon moi, des éléments qui n'ont pas ou peu d'importance pour l'histoire, et qui m'ont vite perdue au cours de ma lecture. Durant ces passages, j'avais hâte de retourner dans le canyon avec Aron pour savoir ce qui allait se passer, et quel était son état d'esprit ! 

Cependant, j'ai pu, comprendre à travers ces descriptions, une facette de l'auteur que je ne connaissais pas : en effet, je l'ai parfois trouvé inconscient, prenant des risques inconsidérés, et bravant le danger au cours de sa vie et de ces expéditions, côtoyant la mort à de nombreuses reprises ! Et il s'en est toujours sorti indemne et vivant. Il a eu énormément de chance ! Quand on sait qu'il a échappé à une avalanche très importante, à une attaque d'ours, à une éventuelle noyade... et encore d'autres choses., on se dit : Mais non ce n'est pas possible ! Il a survécu à tellement de choses, de catastrophes, il ne peut pas mourir à petit feu au fond d'un canyon avec le bras bloqué par un roc ! On prit, et on espère avec Aron qu'il sera sauvé.

En ce qui concerne le récit dans le "présent", on peut dire qu'il se découpe en trois parties principales : le début de son expédition et la rencontre avec les deux jeunes femmes, l'accident et les jours qui s'en suivent (les fameuses 127 heures), et enfin son sauvetage et sa convalescence. Durant ces 127 heures, Aron va passer par de multiples émotions, & états d'esprit : la colère le désespoir, l'espoir, la peur... Sa confiance décroit d'ailleurs au fil des heures et des jours qui passent. De mon côté, je ressentais les mêmes émotions qu'Aron, grâce à la description fine et minutieuse de ces journées. On s'imagine vraiment avec Aron, dans ce recoin du Grand Canyon, bloqué par un roc. On comprend que de toutes les épreuves qu'il a vécu, c'est celle-ci qui l'a profondément marquée et qui est la plus intense de son existence. 

Par ailleurs, Aron, qui a emporté un caméscope et un appareil photo dans son périple du Grand Canyon, va se filmer et se photographier durant ces 127 heures. Pensant qu'il vit ces dernières heures au fin fond de ce Canyon et voyant sa mort avancer à grand pas, il va laisser des messages d'adieu à ces proches, J'ai trouvé ces moments très émouvants, et j'ai même eu une petite larme à la lecture de ces passages. 
On retrouve aussi dans le livre de Pocket un livret avec des photos prises par Aron au cours de ces 5 jours. J'ai trouvé ce feuillet particulièrement bien pensé, et cela permet d'ajouter une touche de réalisme au récit. 

Voici une des photographies prise par A. Ralston, deux jours après l'accident : 



Enfin voilà, si je peux vous donner un conseil : foncez acheter ce témoignage en librairie ! Et regardez aussi le film, qui illustre parfaitement ce récit. Mais attention, Âmes sensibles, s'abstenir ! En effet, je pense que ce témoignage est toutefois à déconseiller à certaines personnes. Il y a certains passages qui peuvent être durs, notamment lorsqu'il est amené à décrire son auto-amputation. Pour ma part, ça ne m'a pas dérangée, j'ai été au contraire admirative de la force qu'il a eu pour réaliser un tel geste. 

Je conseille donc fortement et absolument ce livre. Car même si je connaissais son histoire exceptionnelle et que j'ai vu le film il y a quelques années, j'ai lu avec émotion ce témoignage poignant. 


Citation :


J'éprouve une curieuse sensation. Je me demande si je vois défiler ma vie entière, mais au ralenti. Pourquoi le cerveau humain réagit-il ainsi à l'approche de la mort ? J'ai toujours pensé que l'on voyait des images de sa famille, comme pour prendre congé d'eux, mais en constatant l'effet que mes souvenirs déclenchent, le surcroît d'énergie positive qu'ils m'apportent, le sentiment de bonheur, je pense que ces images du passé ont peut-être une raison plus profonde. Peut-être que ce défilement de souvenirs heureux de la vie est l'expression de l'instinct de survie, quelque chose d'enfoui dans notre subconscient, le dernier tour que joue notre cerveau pour prolonger sa propre existence."


Ma note :


★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ☆ 
16/20

samedi 7 février 2015

TAG : Adieu 2014 !

C'est un TAG que j'ai trouvé, à nouveau, sur le site de PKJ ! Bon, je sais bien, on est en février, 2014 c'était il y a plus d'un mois, mais tant pis, j'ai tout de même bien envie de réaliser ce TAG :).; Alors c'est parti ! 

Quel est pour vous…?

1. Votre plus gros coup de cœur de l’année,
Sans hésiter, je dirai Nos étoiles contraires ! Au départ, je voyais ce roman partout, sur internet, dans les librairies... J'étais réticente à l'acheter, et le synopsis ne me tentait pas plus que ça. Je voyais venir un roman larmoyant, et déprimant aussi. 
Finalement, j'ai appris que le livre avait été adapté en film. J'ai vu la bande-annonce du film (qui allait sortir sous peu au cinéma). Et finalement, la bande-annonce m'a séduite. J'ai alors acheté le roman, et je l'ai dévoré en une soirée ! Cette lecture a été tellement intense, mêlant différentes émotions, et qui m'a chamboulée.  Je ne m'attendais pas à l'issue finale. J'ai été retournée, émotionnellement, J'ai adoré ma lecture, et j'ai également adoré le film. Un gros coup de cœur quoi
2. Votre plus grosse déception,
Mmh, si on regarde bien je n'ai pas lu énormément de romans en 2014. Je n'ai pas eu à proprement parler de "grosse" déception, non. Enfin, plus ou moins. En fait, alors que je lisais le tome 3 de Divergente, j'ai été spoiler sur la fin qui est (ATTENTION SPOILERS) la mort de Tris. De ce fait, à 50 pages environ de la fin, j'ai arrêté. J'étais dégoûtée d'avoir été spoiler, mais aussi de cette info. Donc j'ai arrêté de lire le livre, et je n'ai pas repris ma lecture. Mais le roman ne m'a pas déçue, j'ai bien aimé ce que j'ai lu. C'est pourquoi cette année, je souhaite la lecture de ce tome. 
3. Le meilleur roman Pocket Jeunesse,
Et bien il n'y en a qu'un que j'ai lu en 2014, et c'est le tome 3 de Hunger Games ! Je ne dirai pas que c'est le meilleur roman qui soit, et ce n'est pas le meilleur de la trilogie à mon avis (mon préféré étant le tome 2), mais c'est un roman qui m'a tout de même plu. 
4. Le plus gros livre lu,
La vérité sur l'Affaire Harry Quebert ! Une bonne brique de 854 pages. 
5. Le plus petit,
Le tome 2 de la Séléction, qui fait 308 pages. 
6. La plus belle couverture,
Le tome 3 de la Séléction ! La robe d'America est sublime sur cette couverture
7. La meilleure suite de saga,
Et encore une fois, je la cite, la Séléction ! Gros coup de pour cette trilogie. Enfin, je ne sais pas si on peut parler de trilogie, puisqu'un quatre opus va sortir prochainement !
8. Le premier livre lu en 2014,
La vérité sur l'Affaire Harry Quebert.
9. Le dernier livre lu en 2014,
Le tome 3 de la Séléction. 
10. La meilleure adaptation cinéma/série,
Comme vous avez pu le comprendre au-dessus, je me répète, mais Nos étoiles contraires !
11. Le meilleur auteur que vous avez découvert,
Joel Dicker ! 
12. Le livre que vous avez le plus conseillé,
La vérité sur l'Affaire Harry Quebert. 
13. Votre meilleur souvenir livresque,
Mmh... la découverte de Nos étoiles contraires ! 
14. Le livre que vous attendez avec le plus d’impatience en 2015.
 Le 4ème tome de la Séléction ! :)

Et voilà pour ce TAG ! Bon, comme vous avez pu le voir, mes réponses ne sont pas très variées, je cite principalement les mêmes romans, mais je n'ai lu que très peu de livres en cette année 2014 (une dizaine) ! Mais je compte bien me racheter en 2015 ! :). 

Challenges pour l'année 2015 !

Lire :
 au moins 25 romans entièrement (Pour le moment: 28 livres)

 Un livre de plus de 500 pages 
Un avion sans elle 

 Un livre avec un chiffre dans le titre
Plus fort qu'un roc/127 heures

 Deux livres publiés cette année (2 sur 2)
Black Ice - The book of Ivy

 Deux livres adaptés en film (2 sur 2)
Plus fort qu'un roc/127 heures - Harry Potter

 Un livre écrit par une femme 
Love letters to the dead

 Un livre tiré d'une histoire vraie
Plus fort qu'un roc/127 heures

 Deux livres lus en une journée (2 sur 2)
Love letters to the dead - 14-14

☐ Un livre dont les critiques sont mauvaises

 Une trilogie ou duologie 
Derrière la haine - Après la fin

 Un livre dont le titre contient une couleur 
Black Ice

☐ Un livre que vous n'avez jamais terminé 

 Trois thrillers (3 sur 3)
Un avion sans elle - Black Ice - N'oublier jamais

☐ Un livre écrit par un auteur de moins de 30 ans 

☐ Un lire dont le nom ou le prénom de l'auteur commence par un T 

Un livre dont la couverture est jaune
La Face Cachée de Margo

☐ Un livre de moins de 200 pages

☐ Un livre adapté en série télévisé 

☑ Un livre dont le titre tient en un mot 
Phobos

☐ Un livre conseillé par un ami 

Trois livres dont l'action se passe dans un autre pays (3 sur 3)
Love letters to the dead - Plus fort qu'un roc/127 heures - How to love

 Un livre de votre enfance
Harry Potter

☐ Un livre contenant un triangle amoureux 

 Un livre futuriste
Phobos

☐ Une bande-dessinée 

☑ Une dystopie
The book of Ivy

 Un livre choisi par un membre de ma famille
14-14

☑ Un livre qui se déroule dans un lycée 
Love letters to the dead

jeudi 5 février 2015

TAG de l'alphabet !

C'est un TAG réalisé par Pocket Jeunesse, et qui consister à citer des livres commençant par chaque lettre de l'alphabet ! 
J'ai trouvé ce TAG amusant. Alors, je commence, c'est parti ! 

A. Eh bah si je commence à sécher dès la première lettre, j'ai pas fini... Mmmh.. Ah si je sais ! Je ne connais ce roman que de nom : Aristote and dante discover the secrets of the universe !
B. Black Ice, de Becca Fitzpatrick. 
C. Chronique de la fin du monde ! Un roman qui me tente bien. 
D. Douze ans, sept mois et onze jours ! Livre dont j'ai fait l'acquisition il y a peu de temps :). 
E. Eleanor & Park, de Raimbow Rowel ! Ce livre est dans ma Wish-List, j'ai hâte de le lire :).
F. Fahrenheit 451, de Ray Bradbury ! 
G. ... Alors là.. je sèche ! 
H. Harry Potter , bien sûr ! Allez, je choisis mon tome préféré : Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé, de l'auteure la + connue qui soit, J.K Rowling ! 
I. Infirmière, la passion de l'hôpital, de Michelle Bressand. 
J. Je marchais malgré moi dans les pas du diable, de Dorothée Piatek. 
K. Kaleb ! De Myra Eljundir. 
L. Love letters to the dead . 
M. Mourir sur Seine, de Michel Bussi. 
N. N'oublie jamais, de John Green ! Un roman super, à ne pas manquer. 
O. Où es-tu maintenant, de Mary Higgins Clark ! 
P. Parce que je t'aime, de Guillaume Musso. 
Q. Quatre filles et un jean, de Ann Brashares. 
R. Roméo et Juliette, de William Shakespeare 
S. Starters, de Lissa Price. 
T. Tartuffe, de Molière. 
U. Un avion sans elle, de Michel Bussi. 
V. Veuf, de Jean-Louis Fournier ! 
W. Wild, de Cheryl Strayed.
X. Y. Pour ces deux là je ne trouve rien du tout ! 
Z. Zom-B, de Darren Shan et Warren Pleece.



Ça me fait donc un total de 23/26 ! Et vous ?

mardi 3 février 2015

Mes toutes dernières acquisitions livresques !

Oui je sais, j'ai fait des folies ! Mais vacances oblige, il faut bien que je m'occupe pendant ces 3 semaines :). Voici donc les livres que j'ai acheté :


Résumé :


"Reena Montero aime Sawyer LeGrande depuis l’enfance. Un jour, l’impossible se produit : il tombe amoureux d’elle… La jeune fille se met à croire aux contes de fées. Mais le jeune homme s’en va sans un mot, laissant derrière lui sa petite amie enceinte.... Dévastée, Reena va découvrir avec leur fille, Hannah, que l’amour peut prendre bien des formes. Elle reconstruit sa vie, sans vraiment l’oublier. Mais un jour, Sawyer revient…"




363 pages



Résumé :


"En décidant de passer un week-end à la montagne avec sa meilleure amie, Britt était loin d’imaginer que son ex, Calvin, serait aussi de la partie. Tandis qu’elle profite du trajet pour réfléchir à leur histoire, Britt et Korbie se retrouvent bloquées au milieu de nulle part dans une terrible tempête de neige. Bravant le froid glacial, elles finissent par trouver refuge dans un chalet occupé par deux beaux inconnus. Deux malfaiteurs en fuite qui les prennent en otage. Tandis qu’elle échafaude des plans pour trouver une issue, l’angoisse de Britt grimpe d’un cran : elle découvre que plusieurs meurtres ont été commis dans la région. Sans compter que le comportement bienveillant de Mason, un des deux ravisseurs, est déconcertant : est-il un ennemi ou un allié ? Peut-elle lui faire confiance ? Les apparences sont trompeuses au milieu du blizzard, et les secrets bien gardés…"

355 page

Résumé :

"Lyse-Rose ou Emilie ? Quelle est l'identité de l'unique rescapé d'un crash d'avion, un bébé de 3 mois ? Deux familles, l'une riche, l'autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les média ont baptisée Libellule. Dix-huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert le fin mot de l'histoire, avant d'être assassiné, laissant derrière lui un cahier contenant tous les détails de son enquête.
Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu'à Dieppe, du Val-de-Marne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, le lecteur est entraîné dans une course haletante jusqu'à ce que les masquent tombent..." 

573 pages




Résumé :

"Vingt ans se sont écoulés depuis le jour fatal ou le corps de Susan a été retrouve dans un parc de Los Angeles. Avec un seul pied chausse, la presse la surnomma vite < Cendrillon >. Laurie Moran décide de rouvrir le dossier dans le cadre de son émission de télé sur les cold-cases, les affaires jamais élucidées. Elle ne tarde pas à comprendre que les suspects sont nombreux, car Susan avait bien des talents. Cette jolie jeune fille était en passe de percer à Hollywood, et les suspects ne manquent pas dans le monde du cinéma. Etudiante brillante, elle travaillait aussi sur une technologie de pointe aux retombées financières alléchantes. Et son petit ami d'alors appartenait a une secte religieuse dirigée par un télévangéliste véreux... En suivant toutes les pistes, en interrogeant tous les gens qui avaient une raison d'en vouloir a Susan, Laurie Moran donne l'alerte au vrai coupable qui se croyait définitivement à l'abri. Pour ce tueur aux abois, il ne reste qu'une solution : faire subir à Laurie le même sort que celui autrefois réservé à Susan..."

405 pages


Résumé :


"Le monde dans lequel vit Jonas est bien éloigné du nôtre: une société où la notion d'individu n'existe pas. Plus surprenant encore : ses membres ne ressentent rien. Ni amour ni haine viennent bousculer leur quotidien. Les gens ne meurent pas non plus. Ils sont "élargis". Tout comme le héros de cette histoire – un garçon de douze ans – le jeune lecteur brûlera de savoir ce qui se cache derrière ce terme si obscur."

235 pages 

Résumé :

"Dans un futur proche : après les ravages d’un virus mortel, seules ont survécu les populations très jeunes ou très âgées : les Starters et les Enders. Réduite à la misère, la jeune Callie, du haut de ses seize ans, tente de survivre dans la rue avec son petit frère. Elle prend alors une décision inimaginable : louer son corps à un mystérieux institut scientifique, la Banque des Corps. L’esprit d’une vieille femme en prend possession pour retrouver sa jeunesse perdue. Malheureusement, rien ne se déroule comme prévu… Et Callie réalise bientôt que son corps n’a été loué que dans un seul but : exécuter un sinistre plan qu’elle devra contrecarrer à tout prix !"

352 pages




Résumé :


"Thomas, dont la mémoire a été effacée, se réveille un jour dans un nouveau monde où vivent une cinquantaine d'enfants. Il s'agit d'une ferme située au centre d'un labyrinthe peuplé de monstres d'acier terrifiants. Les ados n'ont aucun souvenir de leur vie passée et ne comprennent pas ce qu'ils font là. Ils n'ont qu'un seul désir, trouver la sortie. Pour ce faire, les "coureurs" parcourent chaque jour le labyrinthe pour en dresser les plans – des plans qui changent sans cesse, puisque les murs se déplacent chaque nuit. Le risque est grand mais, dès son arrivée, Thomas a une impression de déjà-vu, il sait qu'il veut être coureur et résoudre l'énigme du labyrinthe."

410 pages



Résumé :


"Une cabane perdue dans les forêts du Maine. C'est là que Walden est abandonné par son père. À partir de maintenant, le garçon va devoir se débrouiller pour survivre dans les bois. Avec pour seule richesse quelques boîtes de conserve, un livre de Thoreau et une carabine. À la fin de chaque journée, Walden note son âge sur une écorce de rondin. Douze ans, sept mois et quatre jours, au moment ou commence son apprentissage pour le moins étrange..."


302 pages






Résumé :

"Le 26 avril 2003, Aron Ralston, jeune homme de vingt-sept ans, se met en route pour une randonnée dans les gorges de l'Utah. Alpiniste expérimenté, il collectionne les plus beaux sommets de la région. Pourtant, au fin fond d'un canyon reculé, l'impensable survient : un rocher se détache au-dessus de lui et emprisonne son bras dans le mur de rocaille. Le voilà pris au piège, menacé de déshydratation et d'hypothermie, en proie à des hallucinations... 127 heures plus tard, comprenant que les secours n'arriveront pas, il prend la plus grave décision de son existence. S'il vaut survivre, son seul espoir est de s'amputer le bras. Au-delà d'un récit d'aventure, au-delà d'un film qui déchaîne déjà les passions, 127 heures est le vrai témoignage édifiant d'un homme qui a su aller au bout de lui-même et reconquérir sa liberté coûte que coûte."

382 pages




SOURCES des résumés : Livraddict.com